Aller au contenu
David Chapon
AUTEUR DE L’ARTICLE

Directeur d'E5T Education et responsable du programme 100 Leaders

L’étape que les dirigeants oublient le plus dans la transition écologique

Facebook
Twitter
LinkedIn

Devenir une entreprise positive pour le climat, pour les individus, et bien sûr profitable, implique une profonde transformation dans la durée de son organisation.

Dans cette quête, une des étapes les plus négligées par les dirigeants est pourtant essentielle : la construction de l’utopie pragmatique.

1)Qu’est-ce que l’utopie pragmatique ?

L’utopie pragmatique est le nouveau monde pour lequel votre entreprise se bat.

Elle répond à une question: à quel meilleur monde va contribuer mon entreprise en se transformant ?

Il s’agit d’une construction mentale, physique, émotionnelle, suffisamment enthousiasmante pour donner à d’autres l’envie de se battre avec vous à vos côtés.

Pour donner envie, vous devez être capable de décrire ce nouveau monde.

Pour être convaincante, votre utopie doit être illustrée d’exemples concrets.

Elle doit faire appel aux émotions, permettant à votre audience de visualiser ce monde meilleur auquel ils auront contribué.

2)Une notion essentielle dans les dynamiques d’influence et de transformation

Les responsables RSE, de transition climatique ou qui portent la transformation écologique sont essentiellement dans des logiques d’influence.

Force de proposition, ils doivent pouvoir inspirer leur directions, leurs collaborateurs et leurs partenaires.

Rien de pire que de se mettre dans la posture du moraliste de bonne vertu vis-à-vis de directeurs commerciaux qui risquent de se sentir mal considéré, alors qu’ils font vivre l’entreprise.

Faire bouger les lignes demande du cœur et l’énergie du plus grand nombre.

3) Un exemple

L’exemple d’une mauvaise utopie pragmatique de l’entreprise Eco-Emballage

“Notre entreprise de production d’emballage plastique s’engage à réduire ses émissions de carbone et lutter contre le réchauffement climatique.

Dans ce cadre, nous investissons dans des technologies plus propres et améliorerons nos processus de recyclage.

Nous nous engageons par ailleurs réduire l’impact environnemental de nos usines afin de respecter les accords de Paris.

Enfin, notre stratégie est basée sur l’éthique est construite en étroite relation avec les acteurs concernées afin de satisfaire les objectifs.”

En fait cette utopie n’en est pas, dans la définition et l’objectif que nous évoquons ici.

Elle ne donne pas une vision claire et inspirante du monde positif que l’entreprise souhaite créer.

Elle ne stimule pas l’imagination ni l’enthousiasme des collaborateurs, clients ou parties prenantes.

Il s’agit ici plutôt de solutions et moyens mis en œuvre.

La plupart des dirigeants dans la construction de leur feuille de routes s’arrêtent ici.

Mais dans une logique de transformation, cela n’est pas suffisant.

 

L’exemple d’une bonne utopie pragmatique d’Eco-Emballage

“En 2035, notre entreprise est une pionnière de l’emballage responsable.

Elle contribue à un monde où chacun protège et transporte ses aliments et ses produits de manière écologique.

Tous les emballages que nous proposons sont conçus pour être entièrement recyclés, réutilisés ou compostés.

Leur empreinte écologique est parfaitement connue et systématiquement communiquée afin de permettre au client un choix responsable, et nous sommes même reconnus au sein du secteur pour notre système de notation des produits d’emballage.

La nature et sa préservation est au cœur de notre mission. Nous collaborons étroitement avec elle, développant de nouvelles matières biosourcées et biodégradables dans nos laboratoires.

Grâce à notre impact sur notre filière ces dix dernières années, les plages sont à nouveau propres, les océans limpides.

Nous sommes conscients que notre impact est non seulement positif, mais également essentiel.

Chaque salarié de notre équipe est un fervent défenseur de la gestion responsable du cycle de vie des emballage, et est parfaitement aligné avec les valeurs de l’entreprise.”

Cette utopie pragmatique offre une vision plus concrète, immersive et motivante du monde que l’entreprise aspire à créer, incitant ainsi les gens à se rallier à cette cause.

4)Comment construire une utopie pragmatique efficace qui embarque vos collaborateurs ?

Une utopie qui fonctionne est de manière quasi systématique une utopie construite de manière collaborative.

Notamment avec les personnes que vous souhaitez rassembler autour de votre projet ainsi que vos parties prenantes.

Elle doit se nourrir à la fois de votre organisation interne, comme de votre environnement externe, en particulier des forces qui impactent votre modèle.

Elle ne peut que vous être propre et singulière à votre organisation.

Surtout, elle est itérative, ce pourquoi maitriser la méthodologie pour la construire est essentielle.

5)Vous voulez aller plus loin dans la transition écologique de votre organisation ?

👥 Echangeons sur vos enjeux et les pistes de solutions lors d’un entretien visio de positionnement de 45 minutes

Solverwp- WordPress Theme and Plugin

Merci nous avons bien reçu votre message.
Une personne de l’équipe va revenir vers vous dans les plus bref délais.